Signification de Capsara

CapsaracoachingimagedApsara v2« Cap » évoque la recherche de la finalité qui fait sens, met en mouvement et oriente l’action.
« Apsara » provient d’un mythe de l’hindouisme (ap=l’eau et sara=l’essence). Nymphes célestes, les Apsaras sont issues de la mer, de la légèreté de son écume, mais aussi de sa force, d’où leur nom : « essence des eaux ».
En lien avec la symbolique de l’eau, elles évoquent l’« infinité des possibles » que l’on peut relier au potentiel de changement sans limite de l’être humain. Les Apsaras représentent aussi plus précisément les « possibilités informelles » : présentes, disponibles, prêtes à être révélées …
Par ailleurs, l’eau évoque pour moi les torrents et cascades de montagne qui m’émeuvent vivement.
L’immanence de la montagne, en effet, fait fi de toutes les agitations terrestres et temporelles. Elle ramène à l’essentiel, à la profondeur. L’eau des torrents quant à elle renvoie au jaillissement, à la générosité et à l’élan de vie que rien ne retient. Chacun ayant besoin de l’autre … dans une complémentarité précieuse.
Et puis c’est auprès des sources et des points d’eau en général, lieux de joie et d’émerveillement, que s’opèrent depuis toujours les rencontres essentielles !
Ainsi le coaching tel que je le conçois est un lieu de ressourcement qui permet, dans l’espace de la relation, interpersonnelle ou collective, de se connecter à l’essentiel, tout en se projetant dans sa vie avec harmonie, enthousiasme, et efficacité.

Pour en savoir plus …

Le « barattage de la mer de lait », est le mythe cosmologique de l’hindouisme. Au début des temps, les dieux et les démons, qui étaient alors tous mortels, étaient en lutte pour la maîtrise du monde. Les dieux, tout d’abord affaiblis et vaincus, devinrent immortels grâce au nectar d’immortalité de la mer de lait, l’amrita (ambroisie). Les dieux vainqueurs précipitèrent les démons aux enfers. Cependant, au cours de cette dernière lutte, quelques gouttes d’amrita tombèrent en quatre endroits de l’Inde, quatre villes bénies par le nectar, qui devinrent des lieux majeurs de pèlerinage. Après mille ans d’effort, le barattage produisit alors un certain nombre d’objets extraordinaires et d’êtres merveilleux, et notamment les Apsarâs ou nymphes célestes. Ainsi les Apsaras sont elles nées du barattage de la mer de lait, de la légèreté de son écume, mais aussi de sa force, d’où leur nom : « essence des eaux ».

Et le logo de Capsara? …

logo lunedì nuova forma1Le coquillage du logo de Capsara évoque ce mouvement qui part de l’intérieur de soi et se déploie vers le monde pour offrir sa plus belle contribution, tout comme l’équipe a besoin de se centrer sur elle-même et sur ses besoins pour apporter les plus beaux résultats à l’entreprise à laquelle elle se consacre.

La coquille, évoquant les eaux où elle se forme, participe du symbolisme de la fécondité propre à l’eau. Les chinois l’associaient aux notions de prospérité, et de chance. Dans certaines civilisations, la coquille est liée à l’idée de la mort, en ce sens que la prospérité qu’elle symbolise procède de la mort de l’occupant primitif. Or changer implique de renoncer, de faire le deuil de certains comportements et des bénéfices qu’ils supposaient…

Source image : « cambodge-mag.com »